Précipitations

Précipitations de mars 2012

Cumul mensuel de mars 2012 :


Les cumuls de précipitations ont été généralement faibles et inférieurs à 50 mm sur l’ensemble de la France.

La pluviométrie mensuelle a dépassé 50 mm seulement sur l’extrême nord du pays, suite aux fortes pluies et chutes de neige qui ont touché le Nord et le Pas-de-Calais les 4 et 5 mars, et sur le piémont pyrénéen, l’ouest de l’Hérault ainsi que les monts de Lacaune suite aux précipitations des 21 et 22 mars.

 

Rapport à la normale de mars :

Les cumuls de précipitations ont été très déficitaires sur la totalité du pays à l’exception du Nord – Pas-de-Calais, ainsi que localement dans les Pyrénées-Orientales. Moyennée sur l'ensemble du territoire, la pluviométrie est inférieure d’environ 60 % à la normale. Le déficit le plus marqué, supérieur à 75 %, concerne les régions Provence – Alpes-Côte d’Azur et Alsace ainsi que le Haut Languedoc, le massif alpin et la Corse-du-Sud.

 

Cumul des précipitations depuis le début de l'année hydrologique :

Sur les mois de septembre à mars, correspondant classiquement à la période de recharge, la pluviométrie moyenne sur la France est d’environ 75 % de la normale en. Par rapport à la situation au 1er mars, le déficit s’est aggravé sur l’ensemble du pays.

Ainsi, les cumuls de précipitations représentent de 50 à 75 % de la normale de la Bretagne au sud de la Normandie, jusqu’à la Vendée et aux plaines du Sud-Ouest, sur le sud du Massif central, en basse vallée du Rhône, ainsi que localement dans le nord de l’Alsace, en Saône-et-Loire, sur le littoral languedocien et sur la façade ouest de l’île de Beauté.

Ils sont partout ailleurs légèrement déficitaires à l’exception très localement du relief du nord de la Corse et du littoral des Pyrénées-Orientales.

Sur le pourtour méditerranéen, depuis les fortes intempéries de novembre, les précipitations ont été très rares.

 

Télécharger la carte au format PDF

 

Télécharger la carte au format PDF

 

 

Télécharger la carte au format PDF

 

Méthodologie et sources:

L'indicateur visualisé sur la carte est le rapport des précipitations du mois écoulé à la moyenne internannuelle des précipitations du même mois sur la période de référence (1971-2000).

L'évaluation de cet indicateur est effectué par Météo-France, à partir de séries climatiques étendues et homogénéisées, d'après des données de base provenant principalement de Météo-France

Méthodologie et sources:

L'indicateur visualisé sur la carte est le rapport des précipitations des quatre derniers mois écoulés à la moyenne internannuelle des précipitations des mêmes mois sur la période de référence (1971-2000).

L'évaluation de cet indicateur est effectué par Météo-France, à partir de séries climatiques étendues et homogénéisées, d'après des données de base provenant principalement de Météo-France

Sur le Web
Méteo-France