Situation Générale du 18 août 2017

 

Les cumuls de précipitations ont été très disparates sur notre pays du fait d’épisodes orageux qui se sont localement accompagnés de pluies intenses les 9 et 19 juillet. La pluviométrie a ainsi été localement excédentaire sur le nord-est et le sud-ouest du pays. Les régions méditerranéennes n’en ont pas profité : le cumul de précipitations a été un des plus faibles mesuré en Provence–Alpes–Côte d’Azur, dans le Gard et en Corse.

Du fait d’absence de précipitations et des températures élevées, le pourtour méditerranéen et la Corse connaissent au 1er août une sécheresse des sols superficiels exceptionnelle (en Corse, le déficit a dépassé les valeurs records de 2003).

En ce qui concerne les nappes, les niveaux sont en grande majorité inférieurs à la moyenne à l’exception des aquifères karstiques des régions de Nîmes et de la nappe des calcaires de la Beauce.

Dans le cadre de son observatoire des écoulements des cours d’eau en tête de bassin (ONDE), 23 % des stations de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), principalement localisées dans le tiers nord du pays et le sud, sont en rupture d’écoulement ou en assec.

Le 18 août 2017, 84 départements ont mis en œuvre des mesures de restriction des usages de l’eau. Ils étaient 32 en 2016 et 67 en 2015 à la même date.

 

precipitation
precipitations_eff
sol

Précipitations

Précipitations
efficaces

Eau dans
le sol

Hydraulicité

debit
nappes
etiages

Débits

Nappes Etiages

 

Télécharger l'ensemble du bulletin au format PDF