Précipitations efficaces

Eau disponible pour l'écoulement et la recharge des nappes pour l'année hydrologique 2016-2017

Durant ce mois de juillet, le déficit de cumul des précipitations efficaces perdure sur la majeure partie du pays. Il reste compris entre 50 et 75 %, sur les régions bordant les frontières du nord et du nord-est, du sud de la Bretagne et de la Normandie au nord de la Nouvelle-Aquitaine ainsi que du Gers à l’ouest de l’Aude. Il dépasse localement 75 % sur l’est des Hauts-de-France, le Grand-Est, la Vendée, les Deux-Sèvres et le Gers. Le cumul est plus proche de la normale sur le sud du Massif central, le pourtour du golfe du Lion et le sud des Alpes ainsi que plus localement sur le Loir-et-Cher et le Lot. L’excédent présent fin juin sur l’Hérault et les Alpes centrales persiste. Il reste supérieur à 25 % sur la Haute-Corse, à l’exception de la Balagne.

.

 

 

Télécharger la carte au format PDF

 

 

precipitations efficaces

Télécharger la carte au format PDF

 

Méthodologie et sources:

Les précipitations efficaces sont évaluées à l'aide d'un modèle numérique où interviennent les précipitations, l'insolation, le rayonnement et la température. Les cartes présentent les précipitations efficaces du mois écoulé et leurs moyennes interannuelles pour le même mois sur la période de référence.

L'évaluation des précipitations efficaces est effectuée par la Direction de l’eau et de la biodiversité, à partir de séries climatiques étendues et homogénéisées, d'après des données de base provenant principalement de Météo-France.

Sur le Web
Méteo-France