Situation Générale du 24 octobre 2017

 

Les passages perturbés actifs ont été fréquents sur la façade atlantique et le nord du pays. Les cumuls ont été excédentaires de la Bretagne aux frontières du Nord. En revanche, sur le quart sud-est du pays très peu arrosé, le déficit pluviométrique a été supérieur à 50 %. En moyenne sur la France et sur le mois, la pluviométrie, géographiquement très contrastée, a été proche de la normale. Toutefois, les précipitations, nettement déficitaires sur le pourtour méditerranéen depuis la fin du printemps, mènent à une sécheresse solidement implantée sur l’ensemble de ces régions.

Dans le cadre de l’observatoire national des étiages (ONDE), les résultats de la campagne de suivi usuel montrent que la situation s’est légèrement améliorée avec 73% des points observés indiquant un écoulement visible (contre 65% le mois précédent). La situation reste néanmoins très sensible dans le sud-est et plus particulièrement dans le Vaucluse, la Drôme et le Gard où plus de 70% des stations observées sont en rupture d’écoulement ou en assec.

Au 24 octobre, 55 départements ont mis en œuvre des arrêtés de restriction des usages de l’eau. Ils étaient 30 en 2016 et 25 en 2015 à la même date.

 

precipitation
precipitations_eff
sol

Précipitations

Précipitations
efficaces

Eau dans
le sol

Hydraulicité

debit
etiages

Débits

Etiages

 

Télécharger l'ensemble du bulletin au format PDF