Précipitations efficaces

Eau disponible pour l'écoulement et la recharge des nappes pour l'année hydrologique 2017-2018

Très déficitaire le mois dernier sur les deux tiers sud du pays, le cumul des précipitations efficaces a retrouvé des valeurs proches des normales sur une grande partie du pays. On enregistre encore un déficit de 25 à 50 %, très localement 75 %, de la Vendée au nord de la Charente-Maritime jusqu’à l’Indre et au Loir-et-Cher, du nord-est des Landes à l’Aveyron et à l’ouest de l’Aude, ainsi que sur les contours de la Corse. Le déficit est compris entre 25 et 50 % sur l’est de la région PACA et entre 50 et 75 % sur l’ouest. Le déficit est plus marqué des départements du Rhône et de la Loire jusqu’aux Pyrénées-Orientales et au Var, de 50 à 75 %, et même de plus de 75 % sur le pourtour du golfe du Lion. Sur un petit tiers nord du pays, la quantité d’eau disponible a augmenté. Le cumul de précipitations efficaces y est souvent excédentaire de 25 à 50 %, localement de 50 à 100 %.

.

 

 

Télécharger la carte au format PDF

 

 

precipitations efficaces

Télécharger la carte au format PDF

 

Méthodologie et sources:

Les précipitations efficaces sont évaluées à l’aide de la chaîne de modélisation hydro-météorologique de Météo-France. Elles sont cumulées depuis le 01/09 de l’année hydrologique en cours. Attention, depuis le 1er septembre 2011, les précipitations efficaces ne sont plus bornées à 0.

Elles peuvent donc afficher des valeurs négatives. La carte des normales représente la moyenne des précipitations efficaces calculée de 1981 à 2010 sur la même période.

Sur le Web
Méteo-France