Situation Générale du 15 février 2018

 

Déjà excédentaire de 50 % en décembre 2017, la pluviométrie moyenne de janvier 2018 en France a été excédentaire de plus de 80 %.

Dans un flux océanique rapide, les passages perturbés déjà nombreux en décembre 2017 ont été très fréquents et très actifs durant tout le mois de janvier. Les chutes de neige ont été très abondantes sur le relief, notamment sur le nord des Alpes. En janvier, les cumuls mensuels de précipitations ont atteint des valeurs comparables aux records de 1988. Ainsi, en moyenne sur la France, la pluviométrie cumulée du 1er décembre au 31 janvier est la plus forte enregistrée sur la période 1959-2018.

Ces pluies fréquentes et abondantes survenues sur des sols déjà humides ont eu pour conséquence de nombreuses crues et inondations. Les pluies efficaces depuis le début de la période de recharge sont nettement excédentaires au nord d’une ligne allant de la Normandie à la Savoie.

Les fortes précipitations ont permis d'atteindre une situation où les débits moyens mensuels des cours d'eau sont supérieurs à la moyenne dans 90 % des débits mesurés, contre environ 14 % pour le mois de novembre 2017.

Au 15 février, 4 départements ont mis en œuvre des arrêtés de restriction des usages de l’eau.

 

precipitation
precipitations_eff
sol

Précipitations

Précipitations
efficaces

Eau dans
le sol

Barrages
Réservoirs

debit
debit

Débits

Hydraulicité

 

Télécharger l'ensemble du bulletin au format PDF