Eau dans le sol

Indice d’humidité des sols en avril 2018


NB : L’indice d’humidité des sols est issu de la chaîne hydro-météorologique de Météo-France.

Au 1er mai, les sols se sont nettement asséchés sur une grande partie du pays. Ils ne sont plus que ponctuellement proches de la saturation sur le Calvados et la Seine-Maritime, de la Creuse à la Dordogne, le long des Pyrénées, du nord de l’Hérault à l’Ardèche et sur le massif alpin. Ils sont beaucoup plus secs sur la plaine d’Alsace, les départements de la Loire et du Rhône, les Bouches-du-Rhône et le littoral des Pyrénées-Orientales.

Ecart à la normale de l’indice d’humidité des sols en avril 2018


NB : L’écart à la moyenne sur la période 1981-2010 pour la même date permet de faire une estimation de l’écart à des conditions de référence.

Les sols se sont nettement asséchés durant ce mois d’avril sur une grande partie du pays, notamment du Grand-Est au nord d’Auvergne – Rhône-Alpes, sur la pointe bretonne et sur la Corse.Sur ces régions peu arrosées et bien ensoleillées, l’humidité des sols a été proche de la normale, voire légèrement déficitaire. On enregistre un excédent de 10 à 30 % sur le quart nord-ouest du pays, le long de la Garonne et sur le pourtour méditerranéen. Il atteint 30 à très localement 50 % dans le Calvados, ainsi que sur le littoral de l’Aude, de l’Hérault et du Gard.

Indicateur de la sécheresse des sols en avril 2018


NB : L’indicateur de la sécheresse des sols est calculé à partir de l’indice d’humidité des sols moyenné sur 3 mois. Cet indice de probabilité permet un classement des sols (d’extrêmement sec à extrêmement humide) par rapport aux 3 mêmes mois sur la période de référence 1981-2010.

Encore souvent très humide sur la façade ouest, les sols superficiels se sont asséchés le long des frontières du Nord ainsi que sur le nord du Massif central et l’est de l’Hexagone. L’indicateur sécheresse est souvent proche de la normale sur l’est des Hauts-de-France, le Grand-Est, de la Corrèze et du Lot au département de la Loire, sur le Jura, le nord des Alpes et sur l’ouest de PACA. Suite aux précipitations abondantes de ce mois d’avril sur le Languedoc, le Roussillon et le sud des Alpes, les sols se sont nettement humidifiés sur l’Hérault, la Lozère, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes. L’indicateur sécheresse a retrouvé des valeurs proches de la normale sur les Pyrénées-Orientales et l’est de l’Aude. Il est en revanche encore extrêmement sec sur les Alpes centrales, ce qui est dû à un manteau neigeux qui perdure et ne permet pas encore l’humidification des sols. Ce manteau neigeux s’était constitué en début d’hiver sur des sols particulièrement secs.

Sur le Web
Méteo-France