Manteaux Neigeux

Equivalent en eau du manteau neigeux au 1er mai 2018

Sur les Alpes


NB : L’équivalent en eau du manteau neigeux est issu de la chaîne hydro-météorologique de Météo-France. L’indicateur visualisé sur la carte de droite est le rapport à la normale de l’équivalent en eau du mois sur la période de référence (1981-2010).

Au 1er mai 2018, l’équivalent en eau du manteau neigeux reste excédentaire sur l’est de la Savoie et les Alpes-du-Sud. L’excédent qui dépasse généralement 25 % atteint encore souvent 2 fois la normale, voire localement 3 fois. En revanche, l’équivalent en eau du manteau neigeux redevient plus conforme à la normale sur le nord des Alpes voire parfois déficitaire. Le déficit dépasse souvent 50 % de l’Isère à la Haute-Savoie et sur le Jura.

Alpes du Nord

NB : Le graphe montre l’évolution de l’équivalent en eau du manteau neigeux sur le domaine en rouge, en comparaison de la médiane et des premier et dernier quintiles (zone bleue) sur la période 1981-2010, ainsi que les mini/maxi depuis 1959.

Depuis le début de l’année, l’équivalent en eau du manteau neigeux est nettement au-dessus des valeurs habituellement observées sur les Alpes du Nord avec un niveau qui est resté remarquable jusqu’à mi-avril. Il a diminué durant la seconde quinzaine d’avril mais reste supérieur à la normale.

Alpes du Sud

NB : Le graphe montre l’évolution de l’équivalent en eau du manteau neigeux sur le domaine en rouge, en comparaison de la médiane et des premier et dernier quintiles (zone bleue) sur la période 1981-2010, ainsi que les mini/maxi depuis 1959.

L’équivalent en eau du manteau neigeux qui a nettement augmenté durant le mois de mars, est resté remarquable durant le mois d’avril, ne redevenant conforme à la normale qu’en toute fin de mois.

Sur les Pyrénées


NB : L’équivalent en eau du manteau neigeux est issu de la chaîne hydro-météorologique de Météo-France. L’indicateur visualisé sur la carte de droite est le rapport à la normale de l’équivalent en eau du mois sur la période de référence (1981-2010).

Au 1er mai 2018, la quantité d’eau stockée dans le manteau neigeux est souvent déficitaire de plus de 50 % sur l’ouest des Pyrénées, voire de plus de 75 % sur les Pyrénées orientales. Sur le reste de la chaîne, l’équivalent en eau du manteau neigeux reste excédentaire de plus de 25 %. Il dé-passe encore 1,5 à 2 fois la normale sur le sud des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne ainsi que très localement sur l’Ariège et l’Aude.

NB : Le graphe montre (en rouge) l’évolution de l’équivalent en eau du manteau neigeux sur le domaine, en comparaison de la médiane et des premiers et derniers quintiles (zone bleue) sur la période 1981-2010, ainsi que les mini/maxi depuis 1959.

L’équivalent en eau du manteau neigeux, proche de la normale en début de saison, a nettement augmenté sur les Pyrénées à partir du 1er février. Il a atteint un niveau remarquable courant mars qui a perduré tout le mois d’avril.