Précipitations efficaces

Cumul des précipitations efficaces en mai 2018 : eau disponible pour l'écoulement et la recharge des nappes


NB : Les cumuls mensuels sont issus de la chaîne de modélisation hydro-météorologique de Météo-France.

Le cumul de précipitations efficaces sur la période hydrologique est compris entre 200 et 500 mm sur la majeure partie du pays. Toutefois, il est inférieur à 200 mm dans les Bouches-du-Rhône et sur le littoral des Pyrénées-Orientales. En revanche, il est localement compris entre 500 et 1000 mm sur la pointe bretonne, le piémont pyrénéen, les Vosges, le Jura, le nord des Alpes, le relief corse, la Corrèze et le Cantal ainsi que plus ponctuellement du nord de l’Hérault aux Cévennes.

Rapport à la normale du cumul des précipitations efficaces en mai 2018


NB : L’indicateur visualisé sur la carte est le rapport du cumul des précipitations efficaces depuis le début de la période hydrologique (depuis le 01/09) à la normale inter-annuelle des précipitations efficaces de la même période sur la période de référence (1981-2010). L’ensemble de ces données est issu de la chaîne hydro-météorologique de Météo-France.

Le cumul des précipitations efficaces est excédentaire sur la quasi-totalité du pays avec un excédent généralement compris entre 10 et 25 %. La pluviométrie est en revanche proche de la normale du Finistère à la Vendée et du Maine-et-Loire aux Deux-Sèvres. Elle est conforme aux normales voire légèrement déficitaire sur le centre de la région Auvergne – Rhône-Alpes, dans le couloir rhodanien ainsi que sur le Var et le Roussillon.
L’excédent dépasse 50 % sur les Hauts-de-France, la Normandie et l’Île-de-France. Sur la moitié sud, il est encore le plus souvent supérieur à 25 % sur le quart sud-ouest du pays.

Sur le Web
Méteo-France