Vous êtes ici :

A propos des données

Les données du SIE rassemblent des millions de mesures sur les milieux aquatiques, les activités humaines ayant un lien ou un impact sur avec l’eau ou les milieux aquatiques, les incidences directes ou indirectes de ces activités, les réponses apportées par les politiques publiques… Ces données sont tout aussi bien d’ordre quantitatif, physico-chimique, biologique, morphologique, réglementaire … et sont stockées dans des banques de données (HYDRO, ADES, QUADRIGE…).

Avant d’être mises en lignes sur eaufrance, les données suivent différentes étapes visant à fournir aux utilisateurs des données fiables et compréhensibles.


Infographie

Pour aller plus loin - Découvrez trois films animés produits par l’Onema sur le SIE :

Qui sont les producteurs de données de surveillance ?

Dans le cadre de la surveillance des milieux aquatiques, les données sont produites par différents acteurs en fonction de la thématique et du type de milieu aquatique considéré.


image2


Retrouvez toutes les informations sur la surveillance des milieux aquatiques et des eaux souterraines dans la synthèse eaufrance n°8

 

Qui sont les autres producteurs de données ?

Les DDT produisent :

  • les données relatives aux installations, ouvrages, travaux et activités au titre de la loi sur l’eau ;
  • la cartographie des agglomérations d’assainissement.

Quelles sont les données qui sont collectées grâce à un processus de déclaration ou d’enquête?

L’ONEMA collecte :

  • les indicateurs des services d’eau et d’assainissement rapportés par les collectivités à l’aide d’un téléservice sur le site www.services.eaufrance.fr ;
  • les déclarations de forages à usage domestique reçues et enregistrées par les maires de communes pour le compte du ministère chargé de l’écologie à l’aide d’un téléservice ;
  • les déclarations de captures effectuées par la pêche aux engins ;
  • les données de captures en pêche à la ligne par unité d’effort obtenues grâce à des enquêtes de la Fédération nationale pour la pêche en France (FNPF).

Les agences et les offices de l’eau collectent :

  • les déclarations des éléments nécessaires au calcul des redevances, au moyen d’un téléservice national ;
  • les bilans annuels des ventes de produits phytosanitaires déclarés par les distributeurs agréés, au moyen du même téléservice ;
  • les données d’autosurveillance des stations d’épuration ;
  • les coûts des travaux, dans le cadre de leurs programmes d’intervention.

Qu’est-ce que le référentiel des données sur l’eau et qui le met en place ?

Le référentiel des données sur l’eau est un fondement du Système d’information sur l’eau (SIE). Le SIE s’appuie sur un ensemble de spécifications, de jeux de données et de règles, appelé référentiel des données. Ce référentiel permet une compréhension commune des concepts, la création et la localisation de nouveaux objets, leur identification par le biais de systèmes d’identifiants partagés et la transmission de jeux de données dits de référence.
L’Onema définit et met à disposition le référentiel de données. Il détermine sa composition, organise la participation des contributeurs du SIE à son élaboration, établit les règles d’administration et d’emploi de ses jeux de données de référence, s’assure de sa mise en œuvre et de sa diffusion et veille à son respect. A cette fin, l’Onema met en place un Service d’administration nationale des données et référentiels sur l’eau (Sandre), organisé en réseau entre les organismes contributeurs du SIE.

Quel est le délai de mise à disposition des données ?

Le délai de mise à disposition des données peut être très variable d’un jeu de données à l’autre. Différents paramètres peuvent influer sur ce délai :

  • Données d’observation obtenues directement (ex : un niveau de nappe) ou indirectement avec la nécessité d’une analyse en laboratoire (ex : paramètre chimique dans un cours d’eau) ;
  • Possibilité de télétransmettre une donnée (ex : hydrométrie) ou nécessité de procéder à des relevés (ex : température) ;
  • Analyses en laboratoire réalisées au fur et à mesure ou en fin de campagne de prélèvement (ex : PCB dans les poissons) ;
  • Déclaration de données respectant les délais ou non (ex : données des services publics d’eau et d’assainissement) ;
  • Possibilité d’automatiser les contrôles qualité ou non…