Vous êtes ici :

Bulletin - Observation des écoulements des cours d’eau en été (données 2015)

Sur le Web

Chaque été, de nombreuses rivières voient leur niveau d’eau baisser, parfois jusqu’à l’assèchement complet (dit « assec »). Ces étiages naturels sont souvent accentués par l’utilisation de la ressource en eau à une période où celle-ci est plus rare : alimentation en eau potable, irrigation, arrosage des jardins publics, etc. La surveillance de l’écoulement des cours d’eau en été est nécessaire, à la fois pour comprendre leur fonctionnement, et plus particulièrement les étiages, mais également pour réguler les usages de l’eau et limiter les impacts sur les milieux aquatiques. En effet, le déficit hydrique risque notamment d’entraîner : l’asséchement des linéaires, la rupture de la continuité écologique des milieux, l’élévation de la température de l’eau, la modification de la qualité physico-chimique de l’eau, la modification de la végétation…, l’ensemble impactant la faune et la flore aquatiques. Créé par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), l’Observatoire national des étiages (Onde) répond ainsi à un double objectif : disposer de connaissances stables sur les étiages estivaux, et aider à la gestion des situations de sécheresse. Le dispositif, harmonisé sur l’ensemble du territoire métropolitain et pérenne au niveau national, permet de recueillir des données d’observation visuelle sur l’état d’écoulement des cours d’eau, en particulier sur la période estivale.

Le bulletin annuel a pour vocation de présenter l’état de la situation estivale de l’écoulement des cours d’eau d’une année basée sur les observations réalisées par les agents de l’Onema. Ce bulletin présente les résultats 2015, sur la base d’une extraction des données effectuée en juin 2016.

- Titre : Les écoulements des cours d’eau en été (données 2015)

PDF - 465.4 ko

- Auteurs : Céline Nowak (Onema), Janik Michon (Onema)
- Coordination : Céline Nowak (Onema), Janik Michon (Onema)
- Contributeurs : Olivier Debuf (Onema), Katell Petit (OIEau), Audrey Bornancin-Plantier (OIEau), Nicolas Dhuygelaere (OIEau)
- Éditeur : Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema)
- Directeur de publication : Paul Michelet (Onema)
- Date : Octobre 2016
- Langue : FR
- Nombre de pages : 6
- Mot-clés : Assec, étiage, écoulement, cours d’eau, surveillance, gestion de crise
- Emprise géographique : France métropolitaine
- Droits d’usage : http://creativecommons.org/licenses...

- Consultation des données (HTML)
- Tous les bulletins (HTML)

Chiffres-clés

623 464 km
Longueur de rivières en 2014

L’ensemble des rivères françaises représente une longueur totale de 623 464 km dont :
- 428 906 km en France métropolitaine (données 2014) ;
- 182 093 km en Guyane (données 2011) ;
- 3 717 km en Guadeloupe (données 2009) ;
- 4 156 km en Martinique (données 2004) ;
- 3 566 km à la Réunion (données 2012) ;
- 1 027 km à Mayotte (données 2013).

Données : BD Carthage (IGN) - 2014 / Source : Sandre, Décembre 2015

12 081
Nombre de masses d’eau en 2013

En 2013, la France comporte 12 081 masses d’eau :
- 11 435 masses d’eau de surface (cours d’eau, plans d’eau, eaux de transition, eaux côtières) ;
- 646 masses d’eau souterraine ;
- 8,2% des masses d’eau de surface sont fortement modifiées ou artificielles.

Données : Etats des lieux - Agences de l’eau, DREAL délégations de bassin - 2013 / Source : L’état des eaux de surface et des eaux souterraines, Onema/OIEau, 2015

352 218 ha
Surface de plans d’eau en 2014

L’ensemble des plans d’eau français représente une longueur totale de 623 464 ha dont :
- 352 218 ha en France métropolitaine (données 2014) ;
- 37 690 ha en Guyane (données 2011) ;
- 1 612 ha en Guadeloupe (données 2009) ;
- 326 ha en Martinique (données 2004) ;
- 435 ha à la Réunion (données 2012) ;
- 24 ha à Mayotte (données 2013).

Données : BD Carthage (IGN) - 2014 / Source : Sandre, Décembre 2015

Chiffres-clés

7,7 %
Part des observations rendant compte d’un assec des cours d’eau en 2016

En France métropolitaine, entre fin mai et fin septembre 2016, 7,7% des observations ont permis d’identifier des assecs de cours d’eau. Ces observations sont réalisées visuellement par les agents de l’AFB dans le cadre du suivi usuel du dispositif d’observation des étiages (Onde).

Données : AFB - 2016 / Source : Observation des écoulements des cours d’eau en été (données 2016), AFB, 2017

Chiffres-clés

7,7 %
Part des observations rendant compte d’un assec des cours d’eau en 2016

En France métropolitaine, entre fin mai et fin septembre 2016, 7,7% des observations ont permis d’identifier des assecs de cours d’eau. Ces observations sont réalisées visuellement par les agents de l’AFB dans le cadre du suivi usuel du dispositif d’observation des étiages (Onde).

Données : AFB - 2016 / Source : Observation des écoulements des cours d’eau en été (données 2016), AFB, 2017