Vous êtes ici :

Organisation des secours

Sur le Web

Au niveau national, le gouvernement et le ministre de l’Intérieur disposent du Centre Opérationnel de Gestion Interministérielle des Crises (COGIC).

Cependant, la gestion des secours dépend essentiellement des départements et en particulier des SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours, établissements publics départementaux autonomes) et des SIDPC (Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles). Néanmoins, de nombreux autres acteurs participent à la sécurité civile : les citoyens, les maires, les préfets, les services opérationnels permanents, les services médicaux d’urgence, les administrations locales et les ONG. La loi de modernisation de la sécurité civile 2004-811 du 13 août 2004 prévoit l’organisation de la sécurité civile.

L’organisation des secours peut être différente selon les risques encourus. Toutefois, des mesures départementales englobent l’ensemble des risques : les Schémas Départementaux d’Analyse et de Couverture des Risques (SDACR) et les plans d’Organisation de la Réponse de SEcurité Civile (Plan ORSEC). Le SDACR est mis en place par les SDIS : il fait l’inventaire des risques et définit les objectifs de couverture opérationnelle.

Le plan ORSEC départemental mis en place par les services préfectoraux détermine, compte tenu des risques existant dans le département, l’organisation générale des secours et recense l’ensemble des moyens publics et privés susceptibles d’être mis en œuvre.

Pour les risques technologiques, les plans de secours, élaborés par le préfet, tels que le plan particulier d’intervention (PPI) ou le plan de secours spécialisé (PSS) peuvent également être mis en place pour des installations à haut risque. Par ailleurs, les plans POLMAR Terre et Mer gérés par les DDT constituent des plans d’intervention en cas de pollution accidentelle des milieux marins, permettant la mobilisation et la coordination des moyens de lutte.

Enfin, le plan communal de sauvegarde (PCS) formalise l’organisation des secours et la mise en œuvre des premières mesures d’urgence au niveau communal en cas de situation de crise. Il est établi par les maires des communes dotées d’un plan de prévention des risques