Vous êtes ici :

Réduction de la vulnérabilité

Sur le Web

Une bonne connaissance des risques et notamment de l’aléa permet de mettre en place des actions visant à réduire la vulnérabilité. Les outils mis en place par les services de l’Etat (AZI, Vigicrues …) peuvent permettre de prévoir les événements et leurs conséquences. Voir la rubrique Observer et évaluer les risques naturels.

Les ouvrages de protection et l’aménagement des cours d’eau peuvent permettent de contrôler en partie le déroulement et les conséquences des crues. Les retenues, les clapets, les endiguements, les enrochements vont permettre de réduire des risques comme l’inondation, la submersion marine ou encore l’érosion côtière. Dans le but de réguler les débits des cours d’eau et ainsi de limiter les risques d’inondation et de sécheresse, différentes techniques de gestion hydraulique sont appliquées :

- Le soutien d’étiage : restitution d’eau stockée pour maintenir un niveau d’eau correct lors de l’étiage ;

- Les prélèvements : stockage (dans des lacs réservoirs par exemple) pour écrêter les débits excédentaires et les restituer ensuite lors de délestages.

Pour les risques technologiques et sanitaires, les inspections des ICPE par les DREAL, les ARS et les DDCSPP permettent de vérifier que les prescriptions sont bien respectées par les établissements. Pour le risque de transport de matières dangereuses en mer, le contrôle des navires français et étranger est en charge des centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS).