Vous êtes ici :

Espèces invasives

Chiffres-cl�s
Documents
Sur le Web

Au cours de l’évolution, les espèces ont sans cesse agrandi leur aire de répartition en colonisant de nouveaux milieux. Ce phénomène naturel a été récemment amplifié par les activités humaines et peut dans certains cas devenir problématique. Les invasions biologiques représentent aujourd’hui la deuxième cause de perte de biodiversité dans le monde après la destruction ou la fragmentation des milieux.

Les conséquences de la prolifération d’espèces exotiques peuvent également avoir un impact sur la santé humaine et animale et sur les activités économiques.

Les plantes aquatiques invasives

Les plantes exotiques qui prolifèrent et provoquent des changements significatifs au niveau des écosystèmes sont dites invasives. Elles modifient le milieu naturel et peuvent aller jusqu’à couvrir les cours d’eau et rendre difficile les échanges d’oxygène. Leur éradication est généralement difficile car elles sont très compétitives et leurs méthodes de reproduction sont généralement très performantes.

Les espèces aquatiques animales invasives

Le plus souvent importées pour l’élevage ou pour être domestiquées, les espèces animales invasives peuvent causer des dommages importants dans les milieux dans lesquels elles vivent. Par exemple, le ragondin creuse des terriers dans les berges et les fragilise.

Toutes les espèces introduites ne survivent pas, mais certaines prolifèrent car elles trouvent des conditions climatiques favorables, une nourriture abondante et qu’elles n’ont pas ou peu de prédateurs. Parmi les animaux invasifs les plus connus, on retrouve : le ragondin, la tortue de Floride, la grenouille rieuse ...

Chiffres-clés

9
Nombre d’espèces d’écrevisses en 2014

En 2014, 9 espèces d’écrevisses sont recensées en France métropolitaine :
- 3 espèces autochtones (dont les populations sont en recul dans les milieux) ;
- 6 espèces allochtones (dont les populations sont en progression).

Données : Enquête Ecrevisses (Onema) - 2014 / Source : L’enquête nationale sur les écrevisses (données 2014), Onema/OIEau, 2016