Vous êtes ici :

Eaux littorales, estuaires et lagunes

Documents
Sur le Web

Inexorablement, l’eau de pluie initialement évaporée des océans retourne à la mer, en choisissant des parcours plus ou moins sinueux et compliqués. Le littoral est ce lieu de contact entre la terre et la mer. Il est le lieu de rencontres et de conflits entre les eaux douces provenant de la terre et les eaux salées du large. Avant de se fondre dans « la grande bleue » qui baigne nos côtes, l’eau douce des fleuves se mélange progressivement aux eaux salées, au niveau des estuaires, plus ou moins profonds, et s’attarde parfois dans des lagunes côtières. A la fois influencés par la terre et par la pleine mer, ces milieux aquatiques littoraux présentent une très grande diversité biologique et sont particulièrement sensibles aux apports des milieux terrestres.

 

Les lagunes sont des plans d’eau littoraux, généralement de faible profondeur, séparés de la mer par un cordon littoral (lido). D’un point de vue hydrologique, la communication avec le milieu marin est réalisée par un grau. Le caractère temporaire ou permanent de ces échanges avec la mer confère aux eaux lagunaires un caractère saumâtre.

 

Au sens de la directive cadre sur l’eau, le terme employé est plutôt "eaux littorales" qui réunit à la fois les "eaux côtières" et les "eaux de transition".

 

La gestion et la valorisation des données de l’environnement littoral et des eaux côtières font l’objet d’un site spécifique.

Quadrige Télécharger les données sur les eaux littorales (biologiques, géologiques, biochimiques…) : www.quadrige.eaufrance.fr

 


Voir aussi : Observer et évaluer l’état des eaux littorales, des estuaires et des lagunes