Vous êtes ici :

Risques sanitaires

Documents
Sur le Web

Le risque sanitaire intervient lorsque les eaux sont polluées et deviennent impropres à l’utilisation qui en est faite :
- la consommation de l’eau, de produits vivants ou issus de cultures en milieux aquatiques (coquillages, cresson, …) ;
- la baignade ;
- l’utilisation en milieu hospitalier (eau chaude sanitaire, eau ultra pure, …).

 

La pollution des eaux peut avoir une cause naturelle (composition géologique des sols, déjections animales) ou être due aux activités humaines (rejets domestiques, industriels ou agricoles).

 

En fonction des polluants, le risque sanitaire est de différentes natures :
- infectieux (virus, bactéries, parasites, champignons) ;
- chimique (minéral, organique) ;
- physique (thermique, radioactif).

 

Les risques encourus le sont à plus ou moins longs termes. Pour les risques encourus à long terme, les symptômes dépendent de la dose et de la durée d’exposition. Les maladies développées ont souvent une origine chimique : saturnisme lié au plomb, cancers liés à l’arsenic, au mercure, au chrome, aux nitrates, aux hydrocarbures … présents dans l’eau.

 

Les principaux risques sanitaires à court terme liés à l’eau sont généralement d’ordre infectieux. Ils proviennent de la présence de micro-organismes. Les effets sont généralement bénins (troubles digestifs, mycoses) mais peuvent s’avérer plus importants (hépatites, leptospirose, typhoïde, cholera, légionellose, ...).

 

Trois agences de sécurité sanitaire contribuent en particulier à observer et évaluer le risque sanitaire :
- l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses),
- l’Institut de veille sanitaire (InVS),
- l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

 


Voir aussi :

- Observer et évaluer les risques sanitaires

- Prévenir les risques