Vous êtes ici :

Risques technologiques

Sur le Web

Les risques technologiques liés à l’eau sont de plusieurs ordres.

 

- Le risque de rupture de barrage ou de digue : il correspond à une destruction partielle ou totale d’un ouvrage artificiel ou naturel établi au travers du lit d’un cours d’eau. Toute rupture entraîne l’inondation des secteurs situés en aval. En France, environ 400 ouvrages sont considérés comme "intéressant la sécurité publique" (voir décret n°2007-1735 du 11 décembre 2007).

 

- Le risque industriel : les établissements sont considérés comme dangereux lorsque la zone de danger dépasse le site industriel ou qu’il existe un risque de propagation toxique. Pour l’eau, le risque est la propagation dans l’eau de produits dangereux.

 

- Le risque de transport de matières dangereuses : il concerne souvent le transport de produits dont nous nous servons quotidiennement tels que les carburants, les gaz, les engrais… Le risque lié à l’eau est la propagation dans l’eau des produits dangereux transportés. Par exemple, les marées noires marines et intérieures correspondent à des déversements d’hydrocarbures.

 

- Le risque nucléaire : comme pour le risque industriel ou le risque de matière dangeureuse est un risque de contamination de l’eau. Toutefois, on parle spécifiquement de risque nucléaire lorsque les produits mis en cause sont radioactifs.

 

Les risques peuvent par ailleurs se multiplier sur un même territoire. Par exemple, le risque est mixte lorsqu’un établissement dangereux est situé en zone inondable.

 


Voir aussi :

- Observer et évaluer les risques technologiques

- Prévenir les risques