Vous êtes ici :

Eau et aquaculture

Chiffres-cl�s
Documents
Sur le Web

La production de ressources halieutiques pour l’alimentation ne provient pas uniquement de la pêche. Elle est de plus en plus issue de l’aquaculture. L’aquaculture correspond à l’élevage d’espèces aquatiques en vue de leur étude ou de leur commercialisation. Il en existe quatre types : la conchyliculture (élevage de coquillage), la pisciculture (élevage de poissons), l’élevage de crustacés et l’algoculture (culture d’algues).

 

L’aquaculture est une activité apparue progressivement : la conchyliculture et la pisciculture continentale datent de la fin du XIXème siècle, alors que la pisciculture marine est une activité plus récente (années 1970), car plus difficile à maîtriser. Les procédés mis en place dans l’aquaculture sont sans cesse en cours d’évolution avec l’apparition de nouvelles techniques.

 

Les activités conchylicoles se déroulent sur le Domaine Public Maritime (DPM) ou à la lisière entre la terre et la mer sur le domaine privé. La concession est le droit d’exploiter privativement le domaine public maritime. Elle délimite l’espace, l’usage et le temps d’occupation du DPM.

 

La pisciculture est l’élevage de poissons dans des espaces entièrement ou partiellement clos (bassins, nasses, cages…). Elle peut être de trois types : salmoniculture, pisciculture marine et pisciculture d’étangs.

 

Enfin, l’algoculture est la culture spécifique des algues marines pour une utilisation industrielle ou alimentaire.

 

Les espèces aquatiques sont très sensibles à la qualité de l’eau dans laquelle elles évoluent. Les cultures marines, notamment, nécessitent une bonne qualité bactériologique et chimique pour que les espèces puissent se développer et être consommées. Par ailleurs, les piscicultures peuvent être sources de pollutions et doivent maîtriser leurs propres rejets en cas d’aquaculture intensive.



Atlas coquillages Visualiser les zones conchylicoles et consulter leur classement sanitaire : www.atlas-sanitaire-coquillages.fr

Chiffres-clés

159 563 t
Volume de coquillages vendus en 2012

En 2012, 159 563 tonnes de coquillages ont été vendus (pour une valeur de 781 millions d’euros), dont :
- 80 353 tonnes d’huîtres ;
- 77 139 tonnes de moules ;
- 2 071 tonnes d’autres coquillages.

Données : Agreste (Ministère chargé de l’agriculture) - 2012 / Source : Recensement de la conchyliculture, Ministère chargé de l’agriculture, 2014

682 000 t
Volume de produits de la mer vendus en 2011-2012

En 2011-2012, 682 000 tonnes de produits de la mer ont été vendues (pour une valeur de 1 749 millions d’euros), dont :
- 46 900 tonnes pour la pisciculture ;
- 146 000 tonnes pour la conchyliculture ;
- 488 000 tonnes pour la pêche fraîche et congelée.

Données : DPMA (Ministère chargé de l’agriculture) - 2012 pour les captures et 2011 pour l’aquaculture - 2011-2012 / Source : Les filières "pêche et aquaculture" en France, FranceAgriMer, 2014