Vous êtes ici :

Glossaire A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Faciès

Unité morphodynamique d'un cours d'eau, présentant une homogénéité longitudinale de la pente de la surface de l'eau et des distributions des hauteurs d'eau, des vitesses du courant et de la granulométrie du substrat. La longueur d'un faciès peut varier d'une à quelques fois la largeur du lit mouillé. A titre d'exemple, on peut citer trois grands types de faciès contrastés : les mouilles (pente relativement faible, fortes hauteurs d'eau, faibles vitesses), les rapides (pente élevée, fortes vitesses du courant, substrat composé majoritairement de gros blocs) et les plats (pente moyenne, vitesses moyennes et uniformes, hauteurs d'eau plutôt faibles, profil en travers symétrique et régulier, granulométrie moyenne et homogène).

Source : d’après Cemagref, According to Cemagref, según el Irstea (Instituto Nacional de Investigación en Ciencia y Tecnología para el Medio Ambiente y la Agricultura, Francia)
Faune

Ensemble des espèces vivantes animales constituant un peuplement ou une zoocénose. Désigne aussi l'ensemble des animaux propres à une région ou à une époque géologique donnée.

Source : d’après Ifremer, According to Ifremer, según el Ifremer (Instituto Francés de Investigación para la Explotación del Mar)
Façade littorale
Qualifie une région dont le développement économique est lié à la mer.
Source : d’après Ifremer, According to Ifremer, según el Ifremer (Instituto Francés de Investigación para la Explotación del Mar)
Fertilisation

Processus consistant à apporter à un milieu de culture, tel que le sol, les éléments minéraux nécessaires (engrais ou amendements) au développement des plantes.

Source : d’après Wikipédia
Fertilisation raisonnée

Fertilisation qui cherche à intégrer des objectifs environnementaux, notamment ceux relatifs à la préservation et à la restauration de la qualité des eaux et des sols. Par exemple pour les nitrates, cela consiste à déterminer avec soin la quantité et les modalités de leur épandage sur une parcelle en prévision des besoins de culture, afin de limiter les risques de pollution des eaux par migration des excédents.

Source : d’après Ministère chargé de l’environnement et Onema, According to the Ministry for the Environment and Onema, según el Ministerio Francés a cargo del Medio Ambiente y la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia)
Filière de traitement

Ensemble des opérations mises en ?uvre pour atteindre des objectifs de traitement fixés pour l'eau destinée à la consommation humaine.

Source : d’après Recyconsult
Filtration de boue

Procédé de déshydratation mécanique des boues d'épuration extraites, en sortie de clarificateur. La filtration de boue peut se faire par filtration sur bandes ou par sac filtrant.

Source : d’après Conseil général de Seine-et-Marne
Filtration de l'eau

Procédé de séparation de l'eau et des particules solides qu'elle contient. La filtration de l'eau se fait en la passant au travers d'un milieu poreux, qui ne laisse passer que les liquides et les particules solides plus fines que les trous du filtre. L'eau qui ressort de ce système de filtration est débarrassée des particules solides.

Source : d’après Wikipédia
Filtre biologique

Procédé utilisé pour le traitement des eaux polluées (par biofiltration) ou de polluants gazeux en solution dans l'eau, ou pour filtrer l'eau de surface afin de la rendre potable.

Source : d’après Wikipedia, according to Wikipedia
Filtre de boues activées

Traitement biologique des eaux usées par lequel un mélange d'eaux usées et de matières biologiques en suspension est agité et aéré. Les boues activées sont ensuite séparées des eaux usées traitées par sédimentation secondaire, puis renvoyées vers le réservoir d'aération ou éliminées sous la forme de boues résiduelles.

Source : d’après CEN, According to CEN, según el CEN
Filtre planté

Dispositif permettant d'assurer l'épuration des eaux usées par des plantes, le plus souvent des roseaux. Le principe, dénommé « phyto épuration », consiste à faire circuler les eaux brutes à travers des plantes sub-aquatiques, dont les racines présentent un fort pouvoir épuratoire.

Source : d’après OIEau, According to IOWater
Fjord

Partie d'une ancienne vallée glaciaire envahie par la mer.

Source : d’après Ifremer
Fleuve

Cours d'eau se jetant directement dans la mer, quelle que soit son importance.

Source : d’après Ifremer, According to Ifremer, según el Ifremer (Instituto Francés de Investigación para la Explotación del Mar)
Flore

Ensemble des espèces végétales croissant dans un espace géographique ou un milieu donné.

Source : d’après Ademe
Flore aquatique

Ensemble des espèces végétales croissant dans les milieux aquatiques.

Source : d’après Ademe
Flottation de boue

Procédé de séparation des boues fondé sur des différences d'hydrophobicité des surfaces des particules à séparer. La flottation de boue est par exemple utilisée en minéralurgie pour séparer des minéraux entre eux et dans le traitement des eaux usées pour éliminer les graisses.

Source : d’après Ademe
Fonction de demande
Fonction qui relie le choix optimal (les quantités demandées) aux différentes valeurs prix et de revenu. La fonction de demande pour un bien dépend donc du prix de tous les biens et du revenu du consommateur.
Source : d’après Hal Ronald Varian (économiste), According to Hal Ronald Varian (economist), según Hal Ronald Varian (economista)
Fonctionnement des hydrosystèmes

Ensemble des phénomènes physiques (hydrauliques, érosifs,...), biologiques et de leurs interactions qui ont lieu au sein de l'hydrosystème. Ainsi la grande diversité des communautés végétales et animales (biocénoses) ne s'expriment que grâce à la dynamique fluviale (alternance de crue et d'étiage, de dépôts et d'érosion,...). Ces phénomènes sont influencés par les différents usages et peuvent contribuer à leur satisfaction.

Source : d’après Ministère chargé de l’écologie, According to the Ministry of Ecology, según el Ministerio Francés a cargo de la Ecología
Fonctionnement géomorphologique
Fonctionnement des cours d'eau selon les différentes formes du relief et des causes expliquant ce dernier.
Source : d’après Agence de l’eau Rhin-Meuse, According to Rhine-Meuse Water Agency, según la Agencia del Agua Rin-Mosa
Fond géochimique naturel
Concentration naturelle en un élément, en un composé ou en une substance dans un milieu donné, en l'absence de tout apport extérieur spécifique, tel que l'activité humaine.
Source : d’après BRGM, According to BRGM, según la BRGM (Oficina de Investigaciones Geológicas y Mineras, en Francia)
Fongicide

Pesticide utilisé pour contrôler, repousser ou détruire des champignons.

Source : d’après Lenntech
Fontaine publique

Fontaine appartenant au domaine public communal, soumise ainsi à une gestion publique.

Source : d’après Wikipédia
Fonte de neige

Transformation de la neige en eau liquide.

Source : d’après Unesco
Force motrice
Au sens du modèle conceptuel de données DPSIR (Driving forces - Pressures - State - Impacts - Reponses / Forces motrices - Pressions - Etat - Impacts - Réponses), acteurs économiques et activités associées, non nécessairement marchandes (agriculture, population, activités industrielles, loisirs...), qui sont à l'origine des pressions exercées sur les milieux aquatiques.
Source : d’après Ministère chargé de l’environnement et Onema, According to the Ministry for the Environment and Onema, según el Ministerio Francés a cargo del Medio Ambiente y la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia)
Format Comma-separated values (CSV)
C'est un format texte dont les données tabulaires sont séparées par des points-virgules (;).Le format CSV est une forme très simple de base de données, où chaque ligne est un enregistrement et où les champs sont séparés par un caractère prédéfini. Ce fichier est facilement importable dans une base de données ou un tableur.
Source : d’après SCHAPI, According to SCHAPI, según el SCHAPI (Servicio Central de Hidrometeorología y de Soporte a la Previsión de las Inundaciones, en Francia)
Format Extensible Markup Language (XML)

Langage informatique de balisage générique du World Wide Web Consortium (W3C). Le format XML (Extensible Markup Language) permet de décrire, stocker et échanger des données structurées sous la forme d'une arborescence. Les scénarios d'échange établis par le Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) reposent sur ce langage.

Source : d’après Onema et OIEau, According to Onema and IOWater, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia) y la OIAgua
Format XML Schema Definition (XSD)

Schéma définissant de façon structurée le type de contenu, la syntaxe et la sémantique d'un fichier au format XML. Il est également utilisé pour valider un fichier XML au regard des règles décrites dans un fichier au format XSD.

Source : d’après Onema et OIEau, According to Onema and IOWater, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia) y la OIAgua
Format Sandre

Gabarit d'un fichier ou d'une donnée permettant l'échange entre les différents acteurs du monde de l'eau. Les dictionnaires des données et les scénarios d'échange établis par le Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) reposent sur des formats de fichier dont le XML et le Texte (Trame et Simplifié).

Source : d’après Onema et OIEau, According to Onema and IOWater, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia) y la OIAgua
Forêt alluviale

Ecosystème forestier inondé de façon régulière ou exceptionnelle. C'est la bande boisée située le long d'un cours d'eau dont la largeur est supérieure à 10 mètres de large. La forêt alluviale est composée dans les zones inondées pendant 150 à 200 jours par an d'une végétation permanente constituée de bois tendre, dominée par les saules, les aulnes. Dans les secteurs plus hauts, inondés au moins 50 jours par an, s'installe une forêt à bois dur, composée de frênes et d'ormes. Ces habitats forestiers sont le refuge du Triton, du Castor d'Europe, de la Loutre et de nombreux oiseaux. La plupart de ces habitats sont d'intérêt communautaire.

Source : d’après Conseil régional de Poitou-Charentes, According to Poitou-Charentes Regional Council, según el Consejo Regional de Poitou-Charentes
Fosse septique

Ouvrage permettant l'épuration des eaux usées des habitations individuelles. La fosse septique parfaitement étanche, reçoit les eaux ménagères (cuisine, salle d'eau) et les eaux vannes (W.C.). Elle assure, par fermentation anaérobie (en l'absence d'oxygène), un début d'épuration qui va se poursuivre dans le sol par épandage souterrain constitué d'un réseau de drains.

Source : d’après Agence de l’eau Adour-Garonne, According to Adour-Garonne Water Agency, según la Agencia del Agua Adur-Garona
Fouisseur
Qualifie un organisme marin qui vit et se déplace dans le sédiment, soit pour s'y protéger, soit pour y trouver sa nourriture.
Source : d’après Ifremer, According to Ifremer, según el Ifremer (Instituto Francés de Investigación para la Explotación del Mar)
Fraction analysée
Composant du support sur lequel porte une analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies par le Service d'administration nationale des données et référentiels sur l'eau (Sandre) : le support brut ou entier (par exemple, la fraction analysée « eau brute » provenant du support « eau »), les fractions partielles (au sens d'une classification par partie d'un même support, par exemple, pour les sédiments : les particules < 2 mm, les particules < 63 µm, les particules < 20 µm...), les fractions organiques (au sens d'une classification par partie d'un même organisme, par exemple, pour le poisson : le foie, les écailles... ou, pour le palétuvier, le système radiculaire, la racine flottante...). Les fractions dites systématiques, au sens d'une classification systématique (ex : poisson : Cyprinidae / Cyprinus / Cyprinus carpio...) ne sont pas considérées comme des fractions au sens de l'entité, mais comme une précision apportée au support. Elles sont alors représentées par l'entité « taxon », et ne font pas partie de la liste des fractions analysées. La liste des fractions analysées est administrée par le Sandre.
Source : d’après Onema et OIEau, According to Onema and IOWater, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia) y la OIAgua
Frayère

Lieu de reproduction des poissons, des amphibiens, des mollusques et des crustacés (ils y pondent leurs ?ufs). Les bancs de graviers, les bras morts, les forêts alluviales, les prairies inondables, les racines d'arbres constituent ces zones de frai. Chaque espèce, en fonction de sa stratégie de reproduction se reproduit dans un habitat en particulier.

Source : d’après Onema, According to Onema, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia)
Fréquence
Pour un débit d'étiage inférieur ou égal à une valeur donnée a, rapport entre le nombre d'observations dans une série de débits (généralement mensuels) où le débit reste en dessous de cette valeur a et le nombre total d'observations dans cette série (FEtiage = nombre d'observations avec Q ? a / nombre total d'observations). Pour un débit de crue supérieur ou égal à une valeur donnée b, la fréquence est le rapport entre le nombre d'observations dans une série de débits (généralement mensuels) où le débit dépasse cette valeur b et le nombre total d'observations dans cette série (FCrue = nombre d'observations avec Q ? b / nombre total d'observations). Ces deux valeurs seuils a et b ne sont pas identiques. Pour que la fréquence soit fiable, la série doit présenter au moins 30 observations.
Source : d’après Ministère chargé de l’environnement et Onema, According to the Ministry for the Environment and Onema, según el Ministerio Francés a cargo del Medio Ambiente y la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia)
Fréquence de marnage
Fréquence à laquelle la ligne d'eau du plan d'eau change d'altitude.
Source : d’après Onema, According to Onema, según la ONEMA (Oficina Nacional del Agua y de los Medios Acuáticos, en Francia)
Fuite d'eau

Echappement d'eau involontaire d'un réseau par un orifice ou une fente.

Source : d’après Wiktionnary