Les activités industrielles

Les activités industrielles

29 novembre 2018 -
Activités industrielles
Usages de l'eau et des milieux aquatiques
Les activités industrielles sont utilisatrices d’eau, ce qui explique la concentration des sites industriels dans les grandes vallées fluviales. L’utilisation de l’eau répond à des besoins très variés, en raison de son rôle dans l’alimentation humaine et de ses propriétés physico-chimiques qui en font un solvant naturel présent en abondance.

1
.
Les sites de données sur les activités industrielles et l'eau

bnpe Données sur les prélèvements en eau
CartOgraph' Données de synthèse sur l'eau

2
.
Activité industrielle et utilisation de l’eau, un rapport historique

L’eau revêt un intérêt particulier pour les activités industrielles : c’est un solvant (capable de dissoudre d’autres substances) disponible en grande quantité, liquide à température ambiante, et capable de transmettre de la chaleur (utile pour refroidir ou réchauffer).

Les activités industrielles se développent ainsi en priorité auprès des rivières et des fleuves, parfois directement sur la rive des cours d’eau (activités de teinture par exemple). Au cours du développement de l’industrie, l’eau a été utilisée à la fois comme ressource et comme voie de rejet des déchets, mais les cours d’eau permettaient également le transport de matières premières et de marchandises.

Le paysage industriel actuel hérite de cette histoire, les grandes régions industrielles étant localisées dans les vallées des grands fleuves (Rhin, Rhône et Seine en particulier). Les rejets directs d’eaux usées - qui ont été utilisées et qui contiennent potentiellement des substances à traiter - dans les cours d’eau sont désormais interdits sans traitement préalable, les activités industrielles faisant l’objet d’un encadrement et d’un suivi particulier.

3
.
Une eau utilisée dans une grande variété de procédés industriels

En premier lieu, en tant que produit d’alimentation, l’eau entre dans la composition de nombreux aliments et boissons : l’industrie agroalimentaire utilise ainsi de l’eau potable pour leur fabrication. Elle entre aussi dans la composition de médicaments, où elle est parfois utilisée stérile, c’est-à-dire débarrassée de tout micro-organisme.

Elle intervient dans de nombreux procédés en raison de son caractère de solvant, c’est à dire sa capacité à dissoudre certaines substances : électrolyse, dilution de substances, etc. C’est aussi cette propriété qui explique son emploi, en quantités parfois très importantes, dans l’entretien et le nettoyage des équipements et des ateliers de fabrication. En tant que solvant, l’eau constitue aussi une matière première, par exemple dans la production de peintures ou de savons liquides.

La quantité d'eau nécessaire pour fabriquer 1 kg de papier est estimée à 500 litres d'eau pour 1 kg de papier.
À titre de comparaison, il faut :
- 300 à 600 litres d'eau pour 1 kg d'acier ;
- 300 à 400 litres d'eau pour 1 kg de sucre ;
- 100 litres d'eau pour 1 litre d'alcool ;
- 60 à 400 litres d'eau pour 1 kg de carton ;
- 35 litres d'eau pour 1 kg de ciment ;
- 1 à 35 litres d'eau pour 1 kg de savon ;
- 1 à 2 litres d'eau pour 1 kg de matière plastique.

L’eau est par ailleurs un fluide mobilisable en quantités importantes sous forme liquide ou gazeuse. Elle peut donc être utilisée pour le refroidissement de machines ou de pièces, le transport d’objets ou la pressurisation par exemple.

Enfin, les installations industrielles impliquent l’utilisation d’une petite quantité d’eau pour répondre aux besoins des employés : alimentation, utilisation des sanitaires, etc.

La production d’électricité, un usage spécifique

L’utilisation de l’eau pour la production d’électricité (centrales thermiques, hydroélectricité, etc.) est considérée comme un usage de l’eau à part entière (en savoir plus sur l’eau dans la production d’électricité).