Repère > État quantitatif des eaux souterraines

Repère > État quantitatif des eaux souterraines

23 octobre 2018 -
Eaux souterraines
    Répartition des masses d’eau souterraine en 2013, selon leur état quantitatif

    Répartition des masses d’eau souterraine en 2013, selon leur état quantitatif
    Sources : agences de l’eau ; offices de l’eau ; Onema, mars 2014. Traitements : Onema, 2015

    Répartition des masses d’eau souterraine en 2013, selon leur état quantitatif

    Note : selon les états des lieux réalisés en 2013, à partir des données de surveillance 2010-2011.
    Champ : France entière.
    Sources : agences de l’eau ; offices de l’eau ; Onema, mars 2014. Traitements : Onema, 2015

    Les ressources en eau souterraine se renouvellent par l’infiltration des eaux de pluie.

    Pour protéger ces ressources limitées, la directive-cadre sur l’eau vise le bon état des eaux. Afin de surveiller l’efficacité des mesures mises en œuvre pour l’atteindre, les milieux aquatiques sont découpés en masses d’eau, unités de gestion et d’évaluation.
    Une masse d’eau souterraine est en bon état quantitatif lorsque les volumes prélevés dans la nappe ne dépassent pas la capacité de renouvellement de la ressource et préservent l’alimentation en eau des écosystèmes de surface.

    La France compte 581 masses d’eau souterraine, suivies par un réseau d’observation des niveaux de la nappe.
    En 2013, 90 % des masses d’eau souterraine sont jugées en bon état quantitatif, contre près de 10 % considérées en état médiocre.