Repère > Perception des actions prioritaires à mettre en place

Repère > Perception des actions prioritaires à mettre en place

23 octobre 2018 -
Planifier et programmer
    Perception des actions prioritaires à mener pour garantir une bonne gestion de l’eau et des milieux aquatiques en 2011, 2013 et 2015

    Perception des actions prioritaires à mener pour garantir une bonne gestion de l’eau et des milieux aquatiques en 2011, 2013 et 2015
    Source : agences de l’eau/Onema/Medde, Baromètre d’opinion sur l’eau, 2011, 2013 et 2015

    Notes : la question posée en 2013 et 2015 était « Selon vous, pour préserver l’état des rivières, des fleuves, des lacs, des nappes d’eau souterraine, il faut en priorité… ? ». En 2011, l’intitulé était « Selon vous, pour garantir une bonne gestion de l’eau et des milieux aquatiques en France, il faut en priorité… ? ».
    Source : agences de l’eau/Onema/Medde, Baromètre d’opinion sur l’eau, 2011, 2013 et 2015

    Pour garantir une bonne gestion de l’eau et des milieux aquatiques, près de deux personnes interrogées sur cinq estiment qu’il est prioritaire de sensibiliser les publics à cet enjeu. Pour une part importante des enquêtés, il serait préférable d’appliquer plus strictement les dispositifs existants : le principe « pollueur-payeur » (24 %) et la réglementation de manière générale (17 %). L’action locale, les aides financières et la recherche sont des actions moins fréquemment évoquées comme prioritaires par les personnes interrogées. Entre 2011 et 2015, la hiérarchie des priorités est restée identique, même si la sensibilisation du public perd progressivement de sa prépondérance au profit de l’application stricte de la réglementation.