Repère > Rejets industriels et urbains

Repère > Rejets industriels et urbains

23 octobre 2018 -
Pollutions
    Évolution des rejets des principaux polluants dans l’eau par l’industrie et les stations de traitement des eaux usées urbaines

    Évolution des rejets des principaux polluants dans l’eau par l’industrie et les stations de traitement des eaux usées urbaines
    Source : Medde/DGPR, Irep, novembre 2014. Traitements : SOeS, 2015

    Notes : sont comptabilisés les rejets dans les milieux aquatiques des installations soumises à la déclaration annuelle de polluants en France métropolitaine : industries, stations de traitement des eaux usées urbaines, hors rejets des installations nucléaires de base ; la déclaration erronée d’une station de traitement des eaux usées urbaines a été retirée ; les demandes chimique (DCO) ou biologique (DBO5) en oxygène représentent la quantité d’oxygène nécessaire pour oxyder les matières organiques ; ce sont des indicateurs des rejets de matières oxydables dans l’eau.
    Champ : France entière.
    Source : Medde/DGPR, Irep, novembre 2014.

    Traitements : SOeS, 2015

    Les activités industrielles et urbaines produisent des eaux résiduaires qui doivent, selon leurs caractéristiques, faire l’objet d’un traitement avant d’être rejetées dans le milieu naturel. Entre 2008 et 2013, les rejets de matières organiques (DCO, DBO5), d’azote et de phosphore diminuent significativement, grâce notamment à l’amélioration des dispositifs de traitement. En revanche, il ne se dégage pas de tendance pour les rejets de métaux toxiques et ceux des composés organohalogénés augmentent de 54 %. En France, l’industrie est responsable d’environ la moitié des rejets de polluants organiques (l’autre partie étant d’origine domestique) et de la quasi-totalité des rejets de métaux lourds.