Repère > Solidarité interbassins

Repère > Solidarité interbassins

23 octobre 2018 -
Financer l'eau par l'eau
Économie de l'eau
    Évolution des aides engagées par l'Agence française pour la biodiversité pour l’outre-mer et la Corse au titre de la solidarité interbassins

    Évolution des aides engagées par l’Onema pour l’outre-mer et la Corse au titre de la solidarité interbassins
    Source : Onema. Traitements : Onema, 2015

    Notes : les aides concernent la Corse, les départements d’outre-mer ainsi que Wallis et Futuna et la Nouvelle-Calédonie ; les résultats présentés ne comprennent pas les aides également attribuées aux grands opérateurs pour des actions de connaissance spécifiques en outre-mer.
    Source : Onema.
    Traitements : Onema, 2015

    L’outre-mer est confrontée à des problèmes de salubrité et d’accès à l’eau potable. De nombreux ouvrages d’épuration sont non conformes, voire manquants. De plus, la ressource en eau mobilisée, tant en quantité qu’en qualité, est souvent insuffisante pour satisfaire les besoins en eau potable. La Corse présente un déficit important en équipements et services collectifs, en particulier à cause de son relief et de son insularité, qui constituent des handicaps naturels. La loi a instauré une solidarité interbassins financée par les redevances portant sur les usages de l’eau en métropole. À ce titre, l’Agence française pour la biodiversité finance des infrastructures d’assainissement et d’adduction d’eau potable, des programmes de surveillance et des études. Depuis 2008, près de 190 millions d’euros d’aides ont été attribués, dont environ un tiers pour la Corse et deux tiers pour l’outre-mer.